Chapelle Saint-Albaud

Site et monument historiques ,  Chapelle à Berné
OTPRM
OTPRM
OTPRM
OTPRM
OTPRM
OTPRM
OTPRM
OTPRM
RMCom
RMCom
RMCom
  • Les circonstances de la construction de la chapelle Saint-Albaud restent inconnues faute de documents écrits. Il ne reste pas non plus d’inscription ou de date qui nous renseigneraient sur l’année de son édification. Cependant, certains critères architecturaux laissent supposer que la chapelle date de la fin du XVIème siècle, certains de ses éléments appartenant à la tradition du gothique flamboyant.

    Sur la façade, une porte en anse de panier est ornée de pilastres.
    Le clocheton de base rectangulaire possède une chambre de cloche encadrée de quatre piliers. Sa flèche est décorée de pinacles dont les bases sont sculptées d’un animal fabuleux, de deux ours tenant un objet dans leur gueule, d’un masque humain grimaçant et d’un ange tenant l’écu de la famille des Pont-Calleck.
    La façade sud est percée d’une porte à arc plein-cintre, d’une autre à arc brisé ainsi que d’une fenêtre à arc brisé. On retrouve un décor à archivolte et des sculptures de figures humaines. On voit aussi, au milieu du mur, la représentation d’un ange tenant une banderole.

    Les armes des fondateurs de la chapelle, les Malestroit, seigneurs de Pont-Calleck, demeurent toujours visibles sur le clocher bien qu’il fut décapité à titre de mesure répressive visant les seigneurs impliqués dans la conspiration de Cellamare en 1720. Suite à cette conspiration, le Marquis de Pont-Calleck ainsi que trois autres seigneurs (du Couëdic, de Montlouis et de Talhouët) furent arrêtés et eurent la tête trachée pour crime de lèse majesté et de félonie. Ils s’étaient soulevés contre le pouvoir royal qui se moquait des libertés de la noblesse bretonne.
Prestations
  • Activités
    • Randonnée pédestre
  • Equipements
    • Tables de pique-nique